travail et santé-mars 2018-ogm-nutrition
Crédit : Shutterstock

DÉFI

Sauriez-vous répondre ? CAS NUMÉRO 13

Michel Pérusse1

Cette chronique lance un défi aux lecteurs de Travail et santé. Sauriez-vous répondre adéquatement aux questions qui suivent cette histoire

Comme son nom l’indique, Construction Grandes Tours Inc. (CGT) se spécialise dans la construction d’édifices en hauteur. Le présent contrat consiste à construire deux tours voisines, la Tour A de 11 étages et la Tour B de 18 étages. CGT a sous-traité les travaux de structure à Structural Steel Construction inc. (SSC).

Le 22  janvier, les employés de CGT devaient transférer une plateforme de chargement du 10e étage de la Tour B au 7 étage de la Tour A. Le travail n’avait pas encore été effectué, mais les travailleurs de SSC dans la Tour A avaient grand besoin du compresseur à air qui se trouvait dans la Tour B. Comme il était déjà 11 h 50, les travailleurs de SSC ont décidé d’aller prendre leur repas en attendant que le compresseur soit transféré.

Pendant ce temps-là, les employés de CGT et leur contremaitre décident d’entreprendre le transfert du compresseur en faisant d’une pierre deux coups, c’est-à-dire de commencer le transfert de la plateforme de chargement par la même occasion. Ils détachent donc la plateforme de la Tour B en l’attachant par des chaines à l’une des grues. Ensuite ils chargent le compresseur sur la plateforme, et la grue déplace le tout vers la Tour A. Le contremaitre de CGT et cinq de ses travailleurs sont à bord de la plateforme, mais ils ne  sont pas attachés.

Les travailleurs de CGT ont eu instruction de ne pas attacher tout de suite la plateforme sur le rebord du 7 étage, les ancrages n’étant pas encore prêts et leurs confrères étant également partis diner. Ils entreprennent donc de décharger le compresseur à partir de la plateforme encore suspendue par la grue. Le compresseur est monté sur une structure de
métal munie de roues. La manœuvre pour le passer par-dessus la rambarde de la plateforme vers le plancher du 7e étage s’avère plus compliquée que prévu, notamment à cause de l’encombrement sur la plateforme et du fait que les grosses roues arrière accrochent la rambarde et refusent de passer par-dessus.

En voulant soulever le compresseur avec une barre de levier, celui-ci tombe en fait dans le fond de la plateforme, roule vers les deux travailleurs à une extrémité de celle-ci. La  plateforme se trouve déséquilibrée, et le poids du compresseur entraine les deux travailleurs dans une chute mortelle. Le contremaitre et un travailleur étaient déjà sur le plancher de la Tour ; les deux autres occupants de la plateforme s’en sont sauvés en s’agrippant désespérément à la rambarde.

QUESTIONS

• Énumérez deux correctifs (à la source ou protection collective) susceptibles d’empêcher cet accident de se reproduire.
• Nommez une mesure concernant l’inspection (quoi inspecter, par qui, à quelle fréquence,
type d’inspection) qui contribuerait à éviter cet accident.
• Est-ce qu’un meilleur entretien préventif aurait pu contribuer à éviter cet accident ? Si oui, comment (quoi entretenir, par qui, à quelle fréquence)?
• Énumérez les cinq premières étapes (en ordre) d’une procédure sécuritaire (pour effectuer cette tâche) qui contribuerait à éviter cet accident.
• Est-ce qu’une meilleure communication aurait pu contribuer à éviter cet accident  ?
Si oui, comment (quoi communiquer, à qui, par quel moyen, comment)?
• Est-ce qu’une meilleure formation aurait pu contribuer à éviter cet accident ? Si oui, comment (quel type de formation, à qui, sur quoi)?


1 – Michel Pérusse – CONSULTANT ET PROFESSEUR ASSOCIÉ, ÉCOLE DE GESTION,
UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE [perussem@hotmail.com]

Références bibliographiques

  1. Cas adapté du livre « Introduction to Work place Safety and Health Management », par le professeur Goh Yang Miang, Singapore : World Scientific, 2018, 220p.